FOOTBALL : MONDIAL RUSSIE 2018. Le Sénégal rencontre la Pologne…et tout est possible.

SENESPORT.INFO, SLF : Après le tirage au sort de la prochaine coupe du monde de football Russie 2018, tout est clair maintenant pour les 32 équipes qualifiées pour ce rendez-vous planétaire. Les Lions de la Teranga pour leur premier matche vont défier la Pologne le mardi 19 juin 2018 à Moscou.

Quinze ans après sa première participation au mondial Corée/Japon en 2002, revoilà le Sénégal au banquet du football mondial. Rééditer l’exploit de 2002 est véritablement l’ambition des Lions de la Teranga qui seront conduits par le coach Aliou Cissé qui avait cette aventure de 2002 en tant que joueur. Il s’agira pour le Sénégal de faire beaucoup attention à ses adversaires même si tout est possible.

L’équipe a besoin dès maintenant de se concentrer sur l’essentiel car toute erreur se paiera cash, surtout pour le premier matche qui a son importance. Et puis, la Pologne n’est pas n’importe quelle équipe. Négocier la Pologne et aller à l’assaut de la Colombie et du Japon, serait le maître mot dans la tanière.

En plus, on ne doit pas participer pour participer, mais, pour gagner. Et au vu de cette poule H, c’est possible. Pendant toute la durée des éliminatoires jusqu’à la qualification des Lions, l’Etat du Sénégal a été présent en termes de moyens et des bonnes conditions de travail. On espère que cela va augmenter car, l’équipe a besoin d’être bien étoffée en encadrement de qualité. Rien ne doit être laissé au hasard. Car, à un rendez-vous aussi prestigieux les nations en présence ne lésinent point sur les moyens et le Sénégal pour une seconde participation doit faire mieux que 2002 et encore une fois c’est possible. Il faut y croire tout en respectant ses adversaires.

Au plan technique, Aliou Cissé doit être soutenu par tout le peuple sénégalais.

Matar Bâ Ministre des sports présent à Moscou à donner ses premières impressions. « C’est qu’on pouvait tomber sur une poule avec de grands noms de pays de football plus importants comme on le sait parce que les pronostics nous parlaient de l’Allemagne d’autres grandes nations, mais, cette poule-là reste une poule de champions parce que tout ce qui sont à la dernière phase de la coupe du monde se sont battus pour être qualifiés et faire partie de ses 32 équipes. Donc il faudrait continuer le travail avec beaucoup de sérieux, de jouer les et d’avoir des objectifs. C’est une poule jouable comme on le dit mais on ne gagne pas un matche sans l’avoir joué. Donc, c’est l’enseignement qu’il faut en tirer et ne pas tomber dans ce piège de faciliter en pensant que tout est fait. Le tirage est toujours comme un match de football, mais, la pression était là, mais, elle n’est pas négative. Nous voulions être dans une poule abordable que dans une poule compliquée. Mais, le fait d’être tendu fait partie de notre travail. Quand on participe à un événement pareil, ne serait-ce que cette mobilisation des amoureux du football, il y a lieu d’être un peu tendu. Mais, ce n’était pas une pression négative. On a tous priés surtout quand il s’agit de défendre les intérêts du pays. » A confié Matar Bâ au micro de Mbaye Jacques Diop.

Après la Pologne, le Sénégal sera opposé à la Colombie et ensuite au Japon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *