JUDO : TOURNOI INTERNATIONAL D’ABIDJAN 2017. En pièce de rechange…

SENESPORT.INFO, SLF : Ce samedi et dimanche Abidjan sera la capitale du judo mondial avec la tenue dans la capitale ivoirienne le tournoi international de la ville d’Abidjan qui certainement regroupera du beau monde et les sénégalais seront de la partie avec l’équipe nationale juniors qui avait raté les mondiaux de Croatie.

En effet, après plusieurs semaines voire des mois de préparation, les juniors qui étaient conviés au banquet mondial en Croatie, ont rebroussé chemin du fait de visa avec une entrée simple pour certains combattants. Par contre d’autres ont eu une entrée multiple. Les premiers cités se sont vus refuser l’entrée en Croatie et en vrai responsable l’entraîneur national Senseï Kalidou Gatta Bâ a préféré rentrer au bercail avec toute l’équipe. Et pourtant, les organisateurs croates devraient pouvoir gérer dans le bon sens ce quiproquo qui a perturbé et frustré les jeunes combattants sénégalais qui ont fait un déplacement en aller et retour à perte aux frais de la fédération sénégalaise de judo et disciplines assimilées.

Dans tous les cas, les autorités fédérales ont bien fait d’engager les juniors pour le tournoi d’Abidjan qui a fini de marquer les esprits de par la qualité des combats et des pays participants. Kalidou Gatta Bâ coach de l’équipe nationale junior de dire. « Nous irons à Abidjan et on va essayer de renforcer les quatre combattants qui n’ont pu prendre part aux championnats du monde juniors de Croatie. Les quatre combattants sont Anna Siga Faye moins de 63 kg (Club Moderne) Khadija Marème Sonko moins de 70 kg (Duc), Bigué Ndiaye moins de 78 kg (Club Moderne) et Moussa Diop moins de 60 kg (Duc). »

Actuellement à Abidjan, les Lions du judo sont fin prêts pour en découdre avec les adversaires qui auront à rencontrer ce samedi et dimanche. Une occasion pour eux de se faire plaisir mais aussi de se « défouler » sur des adversaires certainement à leur portée. En fait c’est une pièce de rechange par rapport aux championnats du monde cadets et juniors qu’ils ont manqués.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *