TIR AU PISTOLET ET AU FUSIL : COUPE DU HAUT COMMANDANT DE LA GENDARMERIE. Hassan Ramlaoui avec 50/60 remporte le skeet.

SENESPORT.INFO, SLF : Belle manifestation que celle organisée par la fédération sénégalaise de tir et chasse ce samedi et dimanche à l’école des officiers de la gendarmerie nationale à Ouakam avec la belle victoire de Hassan Ramlaoui qui a réalisé une belle performance devant Hassan Saleh deuxième et Clément Fakhoury troisième.

C’était à l’occasion de la prestigieuse coupe du Général de division Meissa Niang, Haut Commandant de la Gendarmerie et Directeur de la justice Militaire qui a été une réussite totale. En fait, sous la férule de Mamadou Bâ, président de la fédération, le comité d’organisation sous l’impulsion de Babacar Gueye par trésorier général de la structure fédérale, les choses ne pouvaient qu’aller dans le bon sens. Et du coup, avec un chronogramme bien maîtrisé, ce fut tout simplement facile. Ce que le représentant du Parrain, le Général de Brigade Cheikh Sène n’a pas manqué de souligner dans son discours de remerciements.

Forcément, quand il y a une bonne organisation, cela se reflète au niveau des concurrents qui se sont déplacés comme d’habitude en masse. C’est d’ailleurs certainement, une des raisons qui ont fait que certains compétiteurs ont réalisé des performances de qualité comme le chinois Dustin Chen de Kew qui a fait un score de 509 points devant Elhadji Dioum de l’ADTC 497 points et de Pape Ibrahima Diop de la Gendarmerie avec 490 points. Il s’agit du pistolet standard. En combiné 22, Sinna Niang de l’ADTC 525 points, égale à elle-même, a devancé ses adversaires Marième Fall de l’ADTC 505 points et Sokhna Niang de Kew 495 points. A la quatrième place la jeune douanière Mbadio Ndiaye avec 207 points qui a fini de prendre ses marques. Seulement, cette fois-ci, la douane n’a placé qu’un élément sur le podium. Mais, tout de même, une équipe assez motivée et qui le soutien de la hiérarchie qui met tous les atouts de leur côté. Il y a aussi la société SAGAM. Ils ont commencé à participer aux compétitions et on espère les voir sur le podium surtout au P22.

Au P22, Habib Chikry, celui-là qui avait été classé troisième lors de la coupe du Ministre des sports, a créé le parfait « hold-up » en raflant la mise avec 531 points devant le sympathique Norbert Pasqualini 513 points. Khalil Mbacké s’est contenté de la troisième place avec 492 points.

Au parcours de chasse, chez les débutants, Joseph Skairik s’est distingué devant deuxième exaequo Docteur Ndiaye. Chez les Pro, Clément Fakhoury a pris la première place devant Hussein Zein et Aly Derwiche.

Il y avait aussi les jeunes pousses de l’école de formation des jeunes Macodou Dieng qui étaient là pour une démonstration devant les autorités de la gendarmerie nationale. Il s’agit de Amady Wade et de son frère Tamsir Wade tous deux fils du président de la fédération sénégalaise de judo Babacar Makhtar Wade. Ils ont été très performants au grand plaisir de Mamadou Bâ président de la fédération sénégalaise de tir et chasse.

Cette compétition a été véritablement riche en enseignements surtout dans la perspective des prochains grands rendez-vous nationaux et internationaux.

Après la remise des trophées aux différents vainqueurs, le Général de Brigade Cheikh Sène, représentant le Parrain le Général de Division Meïssa Niang a dit toute sa satisfaction quant à la réussite de cet événement. « Nous sommes honorés des relations privilégiés qui existent entre la fédération et notre institution. De très bons rapports que nous allons raffermir et je puis vous dire que nous allons transmettre au Parrain la belle organisation de cette compétition de très haut niveau.» Devait conclure le général cheikh Sène qui par moments avec son staff s’est essayé à des séances de tir où il a été merveilleux.

Pour Mamadou Bâ, le président de la fédération sénégalaise de tir et chasse, « encore une fois, nous sommes comblés d’avoir accueilli du beau monde avec tout le staff composé d’officiers supérieurs de la gendarmerie. La fête organisée en l’honneur du Général de division Meïssa Niang a été à la dimension du Parrain. Le niveau était appréciable et le timing respecté. Dans l’ensemble, cela s’est bien passé et maintenant, on va préparer le mémorail Saleh Ghazi ancien directeur technique national. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *