KARTING: PROFILS CROISES DES AZAR Jérémy l’expérimenté, Yoann le téméraire !

KARTING JEREMY AZAR CHAMPIONSENESPORT.INFO, S. SECK: Chez les Azar, la passion dévastatrice pour les sports mécaniques demeure dans l’Adn. Le grand père Assef et le papa Jean ont connu des podiums par le passé dans les rallyes, aujourd’hui la descendance fait des merveilles en karting à travers les performances de Jérémy et Yoann.

Jérémy, l’expérience dans le guidon

2015-2016 a été une saison particulièrement prolifique pour Jérémy Azar (16 ans). Le fils aîné de Jean Azar a remporté le championnat national de karting et celui du super 2 litres. Un doublé qui le positionne comme l’un des futurs ténors des sports mécaniques au Sénégal, voir même ailleurs.

Le principal intéressé confie: «C‘est une énorme satisfaction pour moi en cet exercice 2015-2016. Réussir dans les grandes compétitions dès ma première année. Et j’aimerais en refaire de même pour la prochaine saison. Et c’est pour moi l’occasion de remercier toutes les personnes qui ont œuvré pour la réalisation de ce merveilleux doublé. Je veux nommer mon père, les sponsors ainsi que toute mon équipe.»

Et de poursuivre histoire de défier son frangin Yoann qui a fini 3e en karting juste derrière lui et son dauphin Chérif Diagne. «Je suis plus fort que lui. Mais Yoann me suit de près tout de même. Il lui manque de la maturité et de l’expérience pour me talonner davantage. Et devenir même plus fort que moi sous peu.»L’avenir nous édifiera.

Yoann, la témérité personnifiée

KARTIN YOANN AZARA 14 ans seulement, Yoann Azar ne se fait aucun complexe sur les parkings de karting. Classé 3e dès sa première apparition dans le championnat 2015-2016, il ambitionne de détrôner dans un futur proche son grand frère Jérémy. Et devenir dans la foulée le porte-étendard des sports mécaniques dans la dynastie des Azar.

«Il me faut plus de talent et d’expérience pour arriver à la hauteur de Jérémy. je dois par conséquent m’améliorer pour rattraper le plus que mon frère a sur moi. Je compte y parvenir»indique Yoann Azar. Et au papa Jean Azar de jouer l’équilibriste familial. «Comme Jérémy est plus âgé que Yoann, il a donc plus de métier et de vécu. L’essentiel est que Yoann et Jérémy puissent poursuivre les sports mécaniques et donner le meilleur d’eux mêmes.»

Pour un hypothétique départage entre Jérémy et Yoann Azar, rendez-vous est pris pour la campagne 2016-2017 dans un championnat de karting qui faisait ainsi son come-back après deux longues années sans la moindre compétition.

Partager sur les Reseaux sociaux...Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone