Championnats militaires de cross : la Zone N°2 en tête au terme de la première journée

By
Updated: February 20, 2013
drapeau

La zone militaire N° 2 (région de Saint-Louis) se place en tête à l’issue de la première journée des championnats nationaux militaires de cross qui ont démarré mercredi à Tambacounda, a constaté l’APS.

A l’arrivée des deux courses qui ont suivi la cérémonie d’ouverture de ces championnats nationaux de cross inter-corps, au rond-point de l’avenue Demba Diop, la zone N°2 est classée première pour le moment tant au niveau individuel que des équipes.
Chez les filles qui ont couru sur une distance de 4 kilomètres, la caporale Ndèye Sophie Sylla, de la zone militaire N° 2, est arrivée première. Elle remporte ainsi son troisième titre pour la troisième année d’affilée.
Elle est suivie du gendarme Sarata Ndong, et en troisième lieu du soldat de première classe Fatou Samb.
Le niveau de participation des filles, au nombre de 72, est une première dans une compétition de ce genre, ont indiqué les organisateurs.
Dans la catégorie des Masters 1 (vétérans 1), c’est le sergent Moussa Diop, de la zone militaire N°2 qui a remporté la course, au bout de 6 kilomètres de course. Ancien coureur de l’Association sportive des forces armées (ASFA), le sergent Diop était champion l’année dernière.
Il est suivi du sergent Téophane Tota, du Groupement des sapeurs pompiers, qui était champion l’année dernière. Le troisième élément dans le peloton de tête vient également de la zone militaire N°2.
En équipes, la zone 2 conserve son titre d’équipe championne chez les filles, suivie de la gendarmerie qui est vice-championne et du bataillon du matériel.
Sur le plan technique, l’ « inquiétude » portait sur la chaleur, mais les courses ont commencé tôt et il n’a pas fait très chaud à Tambacounda, a noté le commandant Cheikh Sadibou Diop, chargé d’organiser et de superviser les championnats inter-unités de cross.
« Ce qui nous a beaucoup plus ce matin, c’est la participation massive de la population civile », a relevé le commandant Diop, pour qui, cette forte présence civile permet de dire que « le concept armée-nation est bien vécu par la population de Tambacounda ».
La compétition prend fin jeudi.

 

You must be logged in to post a comment Login