FOOTBALL : LAMINE DIACK ANCIEN DIRECTEUR TECHNIQUE NATIONALE « Le choix d’Alain Giresse me parait judicieux … »

By
Updated: January 17, 2013
ATHLETISME LAMINE DIACK POINT DE PRESSE

SENESPORT.INFO, M.D : Le président de l’Iaaf, Lamine Diack qui a été directeur technique de football lors de la coupe d’Afrique des nations en 1965 à Tunis et en 1968 à Asmara a exhorté les dirigeants sénégalais à mettre le nouveau sélectionneur des « Lions » Alain Giresse dans les meilleures conditions de performances.

« J’ai connu Alain Giresse en tant que joueur il a été un grand footballeur un bon technicien qui a marqué son époque. Après une carrière bien remplie, il a opté pour le métier d’entraîneur. Aujourd’hui il sera à sa troisième expérience comme sélectionneur d’une équipe nationale africaine. Si on l’envahit pas de charlots et de marabouts, il peut donner satisfaction en produisant aussi du beau jeu. Maintenant, essayons de lui créer les conditions pour réussir avec un environnement sain », a expliqué d’emblée Lamine Diack qui a aussi joué au football.

Evoquant l’engagement des internationaux, Lamine Diack de penser. « Je crois que les internationaux sénégalais doivent aujourd’hui faire preuve de plus d’engagement. Aujourd’hui on ne doit plus venir en équipe nationale pour réclamer des primes ou demander des remboursements de transport, surtout pour des garçons qui gagnent des milliards. On doit venir en équipe nationale, parce qu’on a quelque chose à faire pour son pays et non le contraire. Le port du maillot national nécessite une grande détermination. On vient en sélection c’est parce qu’on est convaincu que l’on peut apporter quelque chose », a tenu à préciser le président de l’Iaaf.

Le président Lamine Diack a en outre lancé un appel aux dirigeants sportifs sénégalais à faire preuve de plus  grandeur et ne pas compter sur un ministre pour être élu. « Le dirigeant doit répondre aux attentes et aspirations des préoccupations des sportifs et non penser à ses propres intérêts », a estimé le président de la première discipline olympique qui se désole aussi des crises qui sévissent dans certaines fédérations. Il a lancé aussi un appel à l’Etat afin de mieux aider les disciplines sportives, quitte même à réactiver les fonds de relance qui étaient de 650 millions et qui ont été supprimés depuis 2004 sous le magistère de El Hadji Daouda Faye dit Vava au ministère des Sports.

 

 

You must be logged in to post a comment Login