KARATE : CHAMPIONNAT DU MONDE DE PARIS/BERCY 2012. Abdoulaye Diop : « Une vraie injustice »

By
Updated: November 29, 2012

SENESPORT.INFO, SLF Paris : Les championnats du monde de karaté se sont tenus du 21 au 25 novembre 2012, à Paris Bercy avec une participation record de 116 nations, sous l’égide de la fédération mondiale de karaté-do (FMK). Certaines nations africaines comme l’Algérie, l’Egypte et la Tunisie ont réalisé de grosses performances à ce rendez-vous mondial, obtenant des médailles bien méritées. Tout le contraire du Sénégal qui a perdu sur toute la ligne, malgré les éclairs de Lahat Cissé qui a eu faire un parcours jusqu’en quart de finale de tableau, ce qui n’est pas rien.

Cette équipe du Sénégal, a été fragilisé par le nombre réduit de combattants, au départ de Dakar. L’équipe était composée de cinq membres, trois garçons et deux filles à savoir Idrissa Bâ, Mouhamed Ndiaye, Birama Gueye, Amy Mbaye et Siny Fall. Malgré leur détermination, ils ont perdu. Côté expatriés, il y avait Maguette Seck et Abdoulaye Diop qui avait fini de se préparer en faisant différents tournois à travers l’Europe.

Seulement, Abdoulaye Diop que nous avons rencontré à Paris dit avoir rencontré la surprise de sa vie, concernant sa non sélection dans l’équipe du Sénégal. « Il était prévu que je participe, dans la catégorie des poids lourds, plus de 84kg. En effet, le 18 août 2012 j’ai eu la confirmation officielle du nouveau Directeur Technique National Lamine Gueye et par la suite, le 02 Septembre 2012, celle de l’entraîneur national, Dame Ndao. »

« A une semaine de la compétition, contrairement à ce qui était prévu, j’apprends que le président de la Fédération Sénégalaise de Karaté a choisi arbitrairement d’engager dans cette même catégorie Elhadji Gueye Ndour, ce qui de facto me retire de la compétition. Ce choix étant arbitraire, n’engage que lui. »

« Il est légitime de se poser des questions sur ce choix dont il n’avait pas informé les personnes concernées tel que le directeur technique et l’entraineur national. »

« Ce choix est d’autant plus arbitraire que j’ai gagné la plus grande compétition de cette année écoulée : les Jeux africains de Maputo. »

« Il faut déjà noter que les championnats d’Afrique se sont tenus au courant du mois d’août passé, et c’était déjà avec une très grande surprise quand j’avais appris ma non sélection. La raison avancée avait été la volonté de la fédération de tester ce même Elhadji Gueye Ndour choisi pour les championnats du monde. Ces résultats ont été pour le moins décevants, en effet, il a été éliminé dès le premier tour (10 points à 0) par un combattant dont la défaite face à moi remontait à quelques mois auparavant. »

« Mon unique objectif de cette année était les championnats du monde de Bercy. Cet objectif avait été nourrit par les confirmations successives de hauts membres de la direction technique de la FSK. Mais seulement, il a fallu que je lise la presse du 16 novembre, pour être au courant du changement d’engagement. Il me semble évident que pour des raisons qui m’échappent, autant l’entraineur national que le président de la fédération ont préféré mettre leurs intérêts personnels en avant plutôt que des arguments rationnels et objectifs qui permettraient au Sénégal d’avoir les meilleurs chances de glaner une médaille dans cette catégorie qui a une glorieuse histoire. »

 

« Ce matin du 16 novembre 2012, après avoir pris connaissance dans la presse de ce changement d’engagement dans la catégorie, j’ai appelé le DTN Lamine Gueye. Celui ci m’a fait savoir qu‘il n’était pas au courant des changements effectués, et qu’il me renouvelait sa confiance pour la victoire à Bercy. J’ai immédiatement appelé l’entraîneur, Dame Ndao qui m’a fait savoir qu’il a fait son choix après avoir su que le président de la fédération avait envoyé une liste sur laquelle je ne figurais pas. Et il y a inscrit une autre personne, qui n’était pas dans la liste de départ de la direction technique. D’après le DTN et l’entraineur national, ce serait une erreur du président de la fédération. Bizarre comme erreur… »

 

Donc pourquoi attendre que je m’en aperçoive via la presse ?

« Cette décision découlerait officieusement du fait qu’avec les près de 200 athlètes issus de tous les sports présents aux Jeux Africains de Maputo, nous ayons choisi de protester contre un traitement, que dans l’ensemble, nous avions jugé indigne de sportifs qui sont les reflets de leur pays a l’étranger. N’étant en mesure de me reprocher quoique ce soit, du moins officiellement, ils ont choisi de me mettre à l’écart des compétitions internationales, malgré que je sois objectivement le meilleur représentant de mon pays dans ma catégorie. »

« Pour prouver ma bonne foi quant à mon abnégation, ma motivation et mon niveau de préparation actuel, j’ai gagné l’open de Venise et ai fait finale de bronze à l’open de Turquie. Je suis actuellement le seul Sénégalais « poids lourd » qui ait produit ces résultats durant le trimestre écoulé, et même à plus long terme. »

Outre m’être totalement investi personnellement et physiquement dans la préparation de ces championnats, j’ai investit d’énormes moyens financiers pour m’assurer de participer aux meilleures compétitions européennes, ceci afin de me frotter aux meilleurs du moment. Jamais je n’y ai croisé un autre sénégalais !

J’ai la chance de vivre en Europe, mais il semblerait que cela soit un problème dans les choix de la fédération.

Il m’aurait paru plus équitable d’organiser un tournoi de qualification au Sénégal. Dans cette configuration, je n’aurais trouvé aucune injustice à ce que les instances techniques de la fédération aient choisi un autre combattant qui m’aurait battu, mais cela n’est pas le cas.

Je suis outré par l’attitude des dirigeants de la Fédération de Karaté qui font ce que bon leur semble profitant de la sous médiatisation de ce sport.

Je pense qu’il faut que cela cesse ! C’est pourquoi je tiens à ce que soit révélé au grand jour l’opacité du fonctionnement de notre fédération qui est minée par des querelles personnelles.

Je suis le seul sénégalais présent dans le classement mondial des +84KG, et ce n’est pas par hasard : je suis le seul qui participe et gagne les grandes compétitions WKF (la fédération mondiale de Karaté).

Aux derniers Championnats du monde 2010 en Serbie, j’étais le meilleur sénégalais, le seul qui ait atteint la finale de mon tableau.

J’ai bien progressé depuis. En effet, après être allé aux jeux Africains en 2011, où j’ai gagné l’or en +84KG et tous mes combats en équipe, j’ai gagné à l’open de Venise, ce qui prouve encore les grandes chances que j’avais de gagner à Bercy. »

« Je suis le meilleur sénégalais de ces deux dernières années, en effet, voici mon palmarès depuis les championnats du monde de 2010 en Serbie :

  • 1/4 de finaliste au monde en Serbie
  • 1er au Luxembourg open
  • 3ème Italie open
  • 3ème open d’Allemagne
  • 2ème toute catégorie, open de Suisse open
  • 3ème +84kg Suisse open
  • 1er aux Jeux africains, Maputo
  • 5ème Istanbul open
  • 1er Venise open, international

Il est à noter que le nouveau président est issu du DUC et que le combattant choisi arbitrairement et sans consensus est aussi du DUC.

Elhadji Gueye Ndour est un combattant pour lequel j’eprouve un énorme respect.

Cependant, il y a deux ans, l’ancien DTN Mamadou Diop (que la terre lui soit légère) dans le but d’avoir les meilleurs résultats possibles lors des championnats du monde de Serbie, nous avait fait combattre à deux reprises. Ceci le soir même de mon arrivée à Dakar, il en a décidé de me faire combattre. Elhadji l’avait accepté. Cela avait été une décision juste.

Aujourd’hui, Mamadou Sarr, président de la fédération a choisi Elhadji Gueye Ndour et se justifie par le fait qu’Elhadji prend totalement en charge son billet et son hébergement.

Cela veut-il dire que les places en équipe nationale sont désormais à vendre ?

En sport les places ça se gagnent !

 Après être revenu des championnats d’Afrique sans aucun titre et avec les pires résultats de toute l’histoire du Karaté sénégalais en combat, mis à part Maguette Seck qui a décroché une médaille d’argent, l’équipe fédérale a reconduit la même équipe sans test de sélection. Pour moi c’est pour faire du tourisme.

J’espère qu’ils expliqueront leurs choix, car l’argent des contribuables ne devrait pas servir à faire du tourisme.

J’espère des résultats pour le Karaté sénégalais, car même si nous avons des dirigeants amateurs, il y a des athlètes qui se donnent à fond sans le soutien de ceux-ci pour faire de bons résultats.

A suivre…

Pourquoi je n’ai pas accepté de combattre en équipe?

La réponse en audio sera bientôt en ligne avec la voix du DTN, L’ENTRAINEUR NATIONAL et le PRESIDENT DE LA FÉDÉRATION, enregistré.

Vous serez choqué par ce que vous allez entendre.

Sportivement »

 

 

You must be logged in to post a comment Login