FOOTBALL : Retournez à l’école !!!!

By
Updated: October 15, 2012

Difficile a été la nuit après la piètre prestation des lions du Sénégal devant les éléphants de la côte d’ivoire.

Qui sanctionner?

Le public irresponsable, barbare, inconscient qui a fini de ternir l’image du Sénégal ou nos amateurs sur le banc de touche Joseph Koto et Karim Séga Diouf ? Jamais de mémoire, le Sénégal n’a montré une  image aussi indigne de notre grande gueule. Nous pensions que le match allait être facile, nos visiteurs seraient venus à Dakar défaits par nos charlatans avant même de fouler le champ de patate du stade Léopold Sédar Senghor. Que nenni!!!

Nous manquons terriblement de civisme et de respect pour les autres. Les « Niacks » nous ont donné une bonne leçon de foot ball et de respect. Je pense que l’éducation civique doit être introduite au Sénégal depuis le préscolaire. Balancer des cailloux sur les officiels, le corps arbitral et les supporteurs adverses qui vivent en grande partie parmi nous est scandaleux. Je m’attarderai pas sur ce point là car ces voyous ne méritent pas des lignes.  Joseph Koto parachuté à la tête des Lions par accident a gagné une coupe UMEOA. Est-ce suffisant ou valeureux pour lui confier la destinée de l’équipe A? En club il a été éjecté de la Ja; Aucun titre national sur son cv.  Son adjoint Karim Séga Diouf pour qui le connait sait bien que c’est un entraîneur qui passe son temps à dénicher des marabouts. Sa science « maraboutique » passe sur toute considération technico-tactique.

Une chose est sûre, nous aurons droit dans les jours à venir à des débats qui ne finiront jamais, à savoir est-ce un sorcier blanc ou l’expertise locale!!!! L’expertise locale en voilà un terme qui fait bien rire. Quelle expertise? Depuis plus de 10 ans notre foot ball local peine à se qualifier pour les phases finales  de poule des compétitions africaines et ceux à qui la fédération a confié l’équipe ont échoué lamentablement.

Nos clubs se font éliminés piteusement  par des clubs Gambiens, Sierra léonais, Libériens … Le Bénin vient de nous éliminer pour la prochaine Can des U17,  tandis que nos lionnes ont été pulvérisées à Abidjan 7 à 0 en amical. Alors, je vous pose la question, Messieurs les techniciens. Elle est où votre expertise? Devant une équipe ivoirienne  expérimentée très calme dans le jeu, nos lions ont balancé tout le long du match surfant sur un jeu décousu confondant vitesse et précipitation. Le Sénégal pouvait encore jouer toute une journée sans vraiment inquiéter cette formation ivoirienne.

Le plus surprenant est que nos entraîneurs ne tirent pas d’enseignements sur nos différents échecs et cela fait peur car c’est comme si  aucun rapport n’est fait après une compétition internationale à la direction technique nationale.  Les cancres (Koto et Karim Séga Diouf) n’ont pas retenu les échecs d’Amara Traoré et Mayacine Mar  à Bata. Un exemple du tâtonnement des dirigeants fédéraux,  Mayacine Mar viré avec Amara Traoré est aujourd’hui le patron du foot ball national.

Voilà un entraîneur qui n’a rien gagné  et qui a eu à s’occuper de toutes les sélections nationales. Partout  où il est passé le même constat est tiré. Échec!!!!!

Chers «  con – techniciens » pour marquer des buts il ne suffit pas de mettre 4 attaquants, C’est une animation offensive maitrisée et équilibrée qu’il faut pour en arriver. Le Sénégal s’est présenté hier avec 2 milieux de terrain dégarnissant d’un coup la partie la plus importante du jeu. Les ivoiriens intelligents ont joué avec 5 milieux laissant Didier Drogba seul en pointe de l’attaque. Les éléphants ont maitrisé le jeu dû  à cette densité au milieu. Les lions sautaient systématiquement la zone  intermédiaire pour trouver directement Demba Bâ, Moussa Sow, Papis et Dame Ndoye sur le côté droit,

Aucun technicien averti ne peut lire correctement le jeu produit hier sur la pelouse de stade Léopold Sédar Senghor tellement la copie a été médiocre.

Au bout, on pourra toujours épiloguer sur les « erreurs » d’arbitrage mais en attendant les lions ne seront pas à la fête du foot ball continentale et le Stade Léopold Sédar Senghor restera longtemps avant de recevoir une compétition internationale des lions en sus de la forte amende qui sera infligée à la fédération. D’ici là peut être nous aurions une  aire de jeu digne d’une compétition internationale.

Tête basse, queue entre les pattes, les lions déroulent le tapis rouge aux éléphants pour  l’Afrique du Sud.

Opinion libre: Papa Assane Ndiaye  ”Papin”

Honfleur-France.

 

 

You must be logged in to post a comment Login